Techniques / ConseilsCircuits
La Boutique

Survie - 26/01/2013

Avant toute chose, soyez prévoyant... Ne vous approchez pas d'un nid d'abeilles ou de frelons... Vous vous ferez piquer à coup sûr... Restez calme et éloignez vous tranquillement si vous tombez dessus par hasard.

 

Tout d'abord, il y a trois réactions possibles aux piqûres :

• réaction locale : la plus fréquente

• réaction toxique : nécessite souvent une urgence médicale ou hospitalisation

• réaction allergique : nécessite souvent une urgence médicale ou hospitalisation

 

 

Pour une réaction locale, la piqûre est douloureuse. On peut voir une rougeur locale, un gonflement (oedème local) de quelques cm, une légère induration. Cette réaction s’accompagne parfois de démangeaisons. La réaction locale disparaît en général au bout de quelques heures. Attention toutefois à l’endroit de la piqûre car le gonflement peut être plus important : par exemple au niveau du visage (paupières, ailes du nez, oreilles, lèvres) et du cou. Une piqûre dans la bouche ou dans la gorge peut provoquer un tel gonflement que la personne peut étouffer.

 

 

Pour la réaction toxique, les symptômes seront plus intenses en fonction du nombre de piqûre. Suite à de multiples piqûres, la quantité de venin injectée est plus importante. A la réaction locale s’ajoute alors des signes généraux : œdème au niveau des piqûres, de la fatigue, des vomissements, de la diarrhée, des maux de tête, une chute de tension parfois des convulsions et une perte de connaissance. Une personne adulte qui présente plus de 20 piqûres d'hyménoptère doit être hospitalisée pour une surveillance.

 

La réaction allergique est la plus dangereuse. Elle ne dépend pas de la dose de venin injectée. Une seule piqûre suffit à la déclencher. Un intervalle court de deux mois entre deux piqûres peut être un facteur de risque au développement d’une réaction allergique au venin d’hyménoptère. Une personne présentant une douleur et un gonflement local de plus de 10 cm ainsi que des symptômes persistant plus de 12 heures, court un plus grand risque, lors d'une prochaine piqûre de développer une réaction allergique grave.

Les symptômes sont :

• cutanés : urticaire généralisé, rougeur, démangeaisons et gonflement important (Angioedème : urticaire s’étendant au tissus sous-cutanés et/ou sous-muqueux)

• respiratoires : œdème de la langue qui provoque des difficultés pour avaler, œdème de l’épiglotte et du larynx, bronchospasme qui s’accompagne d’une oppression thoracique, d’angoisse et cyanose (coloration bleuté de la peau).

• cardiaques : chute de la tension, vertiges, perte de connaissance

• digestifs : nausées, vomissements, diarrhée

• neurologiques : coma

 

L’obstruction des voies respiratoires et le choc cardiovasculaire peuvent entraîner la mort de la victime.

source : www.poisoncentre.be

 

Quelques conseils en cas de piqûres :

• si possible, identifiez l'insecte qui vous a piqué

• tentez de retirer le dard le plus rapidement possible à l'aide d'une carte de crédit, d'un couteau... Vous pouvez également le brûler avec la chaleur d'une cigarette par exemple.

• ôtez rapidement les bagues en cas de piqûre à la main

• mettre de la glace dans la mesure du possible pour éviter les gonflements

• bien désinfecter avec de l'eau et du savon puis appliquer de l'antiseptique

• pour une trop forte de douleur, prenez des antidouleurs

• soyez vigilant avec votre vaccination contre le tétanos, elle doit être à jour

 

Si la réaction est violente et les gonflements rapides, n'attendez pas, appeler directement le SAMU 112 ou les pompiers 18. Votre vie peut en dépendre.

 

Et voici quelques remèdes maison :

• Coupez une tomate en deux et appliquez sur la piqûre.

• Badigeonner la piqûre avec du vinaigre.

• Étaler un jaune d’œuf sur la piqûre jusqu’à ce que la douleur s’en aille.

• Frotter le site avec un morceau d’oignon coupé en tranches.

• Faites fondre un cachet d’aspirine avec un peu d’eau et appliquez la pâte obtenue sur la piqûre.

• Mettez une tranche de cornichon sur la piqûre d’abeille pour un soulagement rapide de la douleur.

• Appliquez un peu de moutarde sur la zone affectée.

 

 

Des conseils pratiques de prévention 

• Ne vous promenez pas pieds nus dans la nature, notamment dans l’herbe.

• Ne portez pas sur vous des substances susceptibles d’attirer les guêpes et les abeilles (parfums, laques, crème solaire odorante. ..)

• Evitez bien sûr le voisinage des ruches ou des nids.

• Ne stationnez pas à proximité de poubelles mal fermées.

• Choisissez des vêtements de couleurs claires.

• Evitez les couleurs trop lumineuses pouvant ressembler à celles des fleurs

• Si un insecte tourne autour de vous, restez calme.

• Evitez des gestes brusques et repoussez le doucement, évitez les réactions de paniques et d’angoisse.

• Si vous êtes allergique, évitez de manger ou de donner à manger dehors.

• Evitez de boire des boissons dans des cannettes à l’extérieur, car on ne voit pas ce que l’on boit.

• Les personnes allergiques devraient avoir une trousse d’urgence composée d’adrénaline injectable (type Epipen® 0.3mg), d'un antihistaminique (par ex du Zyrtec®) et d'un corticoïde oral. Prévenir aussi l’entourage et les amis de ce risque allergique.

Publié par Bastien
Laisser un commentaire
Avatar gratuit et universel chez Gravatar