Techniques / ConseilsCircuits
La Boutique
Le Mal Aigu des Montagnes

Le Mal Aigu des Montagnes

Survie - 24/01/2013

Le mal aigu des montagnes (MAM) est un syndrome de souffrance, lié à une montée trop rapide en haute altitude, à l'absence d'acclimatation et à une sensibilité personnelle plus ou moins importante.

 

Ses symptômes sont des céphalées, des nausées et des vomissements, de l’insomnie, de la fatigue générale, de la lassitude, des vertiges, des troubles de l’équilibre, de la dyspnée et de l’inappétence. Il s’agit donc d’une maladie fréquente touchant des gens en bonne santé mais exposés à un environnement extrême de haute altitude. Son incidence est variable, mais augmente très rapidement avec l'altitude ; elle serait de 15 % à 2 000 mètres d'altitude et de 60 % à 4 000 mètres.

 

Le Mal Aigu des Montagnes régresse avec l’acclimatation et disparaît immédiatement à la descente. Certains médicaments (inhibiteurs calciques) améliorent l’état du blessé et lui permettent de perdre rapidement de l’altitude. La conduite à tenir lorsqu’on est atteint du « mal aigu des montagnes » dépend de sa gravité.

 

S’il est léger, 1g d’aspirine suffit et si le lendemain l’état est satisfaisant le sujet peut repartir mais en modérant son allure. Si l’aspirine n’a aucun effet, le sujet est alors atteint d’un « mal aigu des montagnes » modéré. Il doit stopper sa progression et redescendre ; s’il continue, son état peut s’aggraver. Il doit se reposer et reprendre sa marche seulement si son état s’améliore. Il existe aussi le « mal aigu des montagnes » dit sévère.

 

Il faut impérativement descendre et prendre des médicaments et seuls les corticoïdes sont efficaces. Si l’état ne s’améliore pas il est alors utile de placer le sujet dans un caisson hyperbare. A une pression de à 220 mbars, la personne perd 2500 à 3500 m d’altitude (selon l’altitude de départ) ce qui entraîne une guérison immédiate de Mal Aigu des Montagnes.

Publié par Bastien
Laisser un commentaire
Avatar gratuit et universel chez Gravatar